FMB - Elections cantonales 2018

Elections cantonales 2018

Imprimer
EDITION SPECIALE | ELECTIONS CANTONALES | CONVENTION DU BÂTIMENT | 21 MARS 2018
Alors que les élections 2018 approchent, un bilan de législature s’impose, qui doit aussi permettre de se projeter sur la législature à venir, ses enjeu, ses perspectives.


Les élections 2013 ont consacré une situation parlementaire inédite avec trois blocs de force à peu près équivalente, rendant les décisions politiques imprévisibles, souvent peu lisibles et concourant à une incertitude très néfaste. Des avancées importantes ont pu être obtenues en matière de mobilité avec le vote de la Traversée du lac et une nouvelle loi sur la mobilité, la poursuite à un rythme soutenu des travaux du CEVA, en matière de marchés publics avec le renforcement des dispositifs de contrôles et de sanctions, sur le terrain du partenariat social avec l’entrée en vigueur d’une inspection paritaire des entreprises (IPE), ou s’agissant de la concrétisation de l’assainissement énergétique du parc immobilier.

Par contre, des difficultés inédites ont vu le jour concernant la formation professionnelle, face à des enjeux pourtant fondamentaux (valorisation des filières de formation, obligation de former jusqu’à 18 ans notamment). L’aménagement du territoire et la politique du logement ont été le lieu de grandes crispations et d’incertitudes politique et juridique croissantes, malgré d’excellents résultats statistiques. La fiscalité des entreprises n’est toujours pas réglée, alors que cela devait être “LE“ dossier de la législature. Les attaques contre l’aéroport de Genève se multiplient. La construction de la région est au point mort.

Certaines décisions ont été prises sans concertation et ont fortement pénalisé les entreprises (augmentation de 500% de la taxe d’empiètement sur le domaine public par exemple), nécessitant une énorme mobilisation pour revenir à quelque chose d’acceptable. D’autres ont illustré un manque de courage dans le soutien aux PME et artisans locaux (certains choix d’adjudications dans des marchés publics emblématiques par exemple).

Pour les 5 ans à venir, il est donc impératif de redonner au Grand Conseil une majorité claire, en adéquation avec la composition du Conseil d’Etat, pour un fonctionnement plus harmonieux et apaisé. Ce n’est qu’à cette condition que l’on peut espérer répondre aux défis qui se présentent à notre canton et à notre région, aux besoins des entreprises, aux attentes de la population.

La FMB attend une politique d’aménagement plus proche de la demande, notamment en matière d’accession à la propriété, une politique de la mobilité non plus coercitive mais incitative, des réponses claires en matière de fiscalité des entreprises, un véritable encouragement à la consommation locale et durable, aussi dans la construction, une politique de formation dynamique, la valorisation des entreprises citoyennes.

C’est pourquoi, la FMB vous encourage à «voter Bâtiment» le 15 avril 2018, soit pour les 13 candidates et candidats au Grand Conseil qu’elle soutient et, pour le Conseil d’Etat, en faveur de :


• Nathalie FONTANET
• Luc BARTHASSAT
• Serge DAL BUSCO
• Alexandre DE SENARCLENS
• Pierre MAUDET



EDITION SPECIALE | ELECTIONS CANTONALES | CONVENTION DU BÂTIMENT | 21 MARS 2018
Présentation des candidats 2018
Philippe Angelozzi

Philippe ANGELOZZI

Secrétaire patronal, parti démocrate-chrétien (PDC), liste No 5 Démocrate-Chrétien.

« Au vu de l’érosion du 1er et 2ème piliers, l’accession à la propriété pour la classe moyenne est un véritable besoin social».

Diane BARBIER-MUELLER

Diane BARBIER-MUELLER

Membre de la direction d’une régie genevoise, parti libéral radical (PLR), liste No 4 Libéraux- Radicaux.

« Genève est ma ville, son développement mon avenir».

Jacques BENE

Jacques BENE

Directeur FER Genève (Fédération des entreprises romandes, Genève), Député, membre du Groupe FMB-Députés, parti libéral radical (PLR), liste No 4 Libéraux-Radicaux.

« Ensemble, construisons Genève !».

Nathalie HARDYN

Nathalie HARDYN

Directrice adjointe à la CCIG (Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève), Présidente du GTE (Groupement Transports et Economie), Députée suppléante, membre du Groupe FMB-Députés, parti libéral radical (PLR), liste No 4 Libéraux-Radicaux.

« Je m’engage pour favoriser la réussite des entreprises du bâtiment, qui sont un facteur de cohésion et de paix sociale indispensable à Genève. Avec votre soutien, nous trouverons les solutions que la population attend pour fluidifier la circulation, construire des logements et développer nos infrastructures».

Alain DE KALBERMATTEN

Alain DE KALBERMATTEN

Entrepreneur, Conseiller municipal en Ville de Genève, chef de Groupe, parti démocrate-chrétien (PDC), liste No 5 Démocrate-Chrétien.

« Genève, la liberté de réaliser».

THIERRY_DEROBERT

Thierry DEROBERT

Entrepreneur, Conseiller municipal à Lancy, parti libéral radical (PLR), liste No 4 Libéraux-Radicaux.

« Bâtir à Genève et pour Genève».

Adrien GENECAND

Adrien GENECAND

Cadre bancaire, Conseiller municipal en Ville de Genève, Vice-Président (Président ad interim) du PLR Genève, parti libéral radical (PLR), liste No 4 Libéraux-Radicaux.

« L’art de construire : une noble activité au coeur de la cité !».

Eric_GRAND

Eric GRAND

Entrepreneur, maître menuisier, Président du Conseil municipal à Jussy, parti libéral radical (PLR), liste No 4 Libéraux-Radicaux.

« Construire notre avenir et notre bien-être».

hiltpold

Serge HILTPOLD

Entrepreneur menuisier, Président de la FMB, Député, membre du Groupe FMB-Députés, parti libéral radical (PLR), liste No 4 Libéraux-Radicaux.

« Poursuivre mon engagement d’entrepreneur dans notre parlement cantonal».

Olivier_CERUTTI

Olivier CERUTTI

Entrepreneur, Député, membre du Groupe FMB-Députés, parti démocrate-chrétien (PDC), liste No 5 Démocrate-Chrétien.

«L’esprit d’entreprise».

Christo IVANOV

Christo IVANOV

Chef d’entreprise, Député, Union démocratique du centre (UDC), liste No 6 UDC.
                                                                                                                                                                                                 

«Agir ensemble pour Genève».

Véronique KÄMPFEN

Véronique KÄMPFEN

Directrice de la communication FER Genève (Fédération des entreprises romandes, Genève), Rédactrice en chef Entreprise romande, parti libéral radical (PLR), liste No 4 Libéraux-Radicaux.

« Pour une Genève entreprenante, rayonnante, durable».

Yvan ZWEIFEL

Yvan ZWEIFEL

Expert-comptable, Secrétaire patronal de la Rôtisserie, Député, membre du Groupe FMB-Députés, parti libéral radical (PLR), liste No 4 Libéraux-Radicaux.

« Construire l’avenir de Genève, avec dynamisme et envie».



EDITION SPECIALE | ELECTIONS CANTONALES | CONVENTION DU BÂTIMENT | 21 MARS 2018
Elections cantonales 2018 :
explications et recommandations
L’année 2018 est marquée à Genève par les élections cantonales qui se déroulent dorénavant au printemps, selon un nouveau mode de scrutin inauguré pour la première fois en 2013. La législature dure dorénavant 5 ans.

Pour mémoire, nous élisons en même temps 100 Députés au Grand Conseil (élection proportionnelle, en un seul tour,) et 7 Conseillers d’Etat (en deux tour, scrutin majoritaire, une élection au premier tour nécessite la majorité absolue et un deuxième tour est prévu, le 6 mai 2018, lors duquel l’élection se fait à la majorité relative).

Pour le Grand Conseil (élection proportionnelle), chaque électeur a 100 voix qui détermineront le nombre de sièges par liste. Pour les exprimer, il faut choisir une liste pré-imprimée ou la liste blanche en y inscrivant un nom de liste et son numéro. Cette opération donne 100 voix à la liste choisie. Le quorum est fixé à 7%. Les listes qui ne l’atteignent pas sont éliminées et leurs voix perdues.

Ensuite, l’on choisit les candidates et candidats. Il n’y a aucune obligation de mentionner 100 noms, c’est un maximum.

Dans le cas de l’utilisation d’une liste pré-imprimée, l’on peut laisser les noms pré-imprimés tels quels (c’est le vote compact, qui donne une voix par nom), en biffer ou en rajouter de façon manuscrite (bulletin modifié, une voix par nom, pas de voix pour la personne dont le nom a été biffé). Mais dans ce cas, chaque nom ajouté issu d’une autre liste enlève également une voix (sur 100) à la liste choisie et la rajoute à la liste - par hypothèse différente - de la personne dont le nom a été ajouté.

Si l’on utilise le bulletin blanc, chaque nom ajouté donne une voix à la candidates ou candidat choisi, ainsi qu’une voix en termes de listes, suivant que ce nom provient ou non de la liste choisie en tête de bulletin.

Si un bulletin blanc est utilisé sans mention de liste, chaque nom attribue alors simplement une voix à la liste dont il est issu. Cela signifie que si le bulletin ne compte pas 100 noms, des voix de liste sont perdues.

Pour le Conseil d’Etat (élection majoritaire), chaque voix attribuée à une personne lui revient. Il n’y a aucune obligation de voter pour 7 personnes et les listes n’ont aucune fonction élective.

La FMB soutient 13 candidates et candidats et vous recommande donc de les faire figurer soit sur la liste pré-imprimée que vous aurez choisie (de préférence liste de l’Entente, du PDC ou du PLR), qu’ils s’y trouvent déjà ou que vous décidiez de les rajouter, soit que vous les mettiez sur une liste blanche (ne pas oublier dans ce cas de mettre un nom de liste - Entente, PDC ou PLR - et son numéro).

Pour le Conseil d’Etat, la FMB vous recommande de voter compact, pour l’Entente (PDC-PLR).


Mais le plus important : quel que soit votre choix, n’oubliez pas de voter!


n’oubliez pas de voter



 
Centre de formation PONT ROUGE

PONT ROUGE

CENTRE DE FORMATION
Rampe du Pont-Rouge 4
1213 Petit-Lancy

Tél: 022 339 90 00

Les métiers du bâtiment genevois se sont dotés d’un centre multi associatif. Cette ambitieuse réalisation, à la complétude marquée avec, entre autres, un restaurant public, des possibilités de logements pour les apprentis, une vitrine des métiers ainsi qu’un parcours sécurité.

Lire la suite

Formation professionnelle

Avec un millier d’apprentis, la FMB est le premier secteur formateur du Canton de Genève en termes de filières d’enseignement et de nombre de jeunes en formation.

Lire la suite

Accord paritaire

L'accord paritaire genevois a été créé il y a un peu plus de cinq ans suite au constat que notre société, dite civilisée, ne pouvait pas laisser des travailleurs hors du monde du travail suite à un accident ou à une maladie, et ce pour des raisons financières et de responsabilité sociale. Les partenaires sociaux - patronat et syndicat - accompagnés dans leur recherche de solutions efficaces par l'Office de l'Assurance Invalidité, la Suva et les Assureurs perte de gain ont imaginé cet accord. Les signataires ne savaient pas si le système mis en place répondrait de façon efficiente à cette problématique. Aujourd'hui, il est possible de communiquer un bilan positif sur ce "système de soutien en entreprise et de réinsertion pour les métiers du bâtiment".

Lire la suite

Parcours sécurité

Dans le cadre de Pont Rouge Centre de formation, un important Parcours sécurité familiarise les travailleurs, les apprentis ainsi que ceux qui souhaitent rafraîchir leurs connaissances sur les aspects liés aux dangers rencontrés sur les chantiers et inhérent à nos métiers. Le Parcours sécurité est utilisable dès le 3 mars 2014.

 

Lire la suite

[ FMB ] - Rampe du Pont-Rouge 4 - 1213 Petit-Lancy | Tel. 022 339 90 00 | Fax. 022 339 90 06 | E-mail : info (at) fmb-ge.ch